Cité Nazareth de Mbare : Le Nonce Apostolique au Rwanda exhorte les parents et les Éducateurs à collaborer pour le bien-être des enfants

Cité Nazareth de Mbare : Le Nonce Apostolique au Rwanda exhorte les parents et les Éducateurs à collaborer pour le bien-être des enfants

Mgr Andrzej Józwowicz, le Nonce Apostolique au Rwanda a demandé aux éducateurs de la Cité Nazareth de Mbare et parents d’agir ensemble pour le bien-être des enfants dont l’éducation est à leur charge.

C’était le samedi 20 octobre 2018, lorsque la communauté de l’Ecole Cité Nazareth de Mbare dans le Diocèse de Kabgayi était dans la joie pour la fête de son saint Patron et fondateur, le pape Jean Paul II.

Au cours de la messe d’action de grâce qui fut co-présidée par Mgr Smaragde Mbonyintege, l’ordinaire du lieu et président du Conseil d’Administration de l’Ecole et le Nonce Apostolique au Rwanda, Mgr Andrzej Józwowicz, ce dernier a souligné que l’idée immense du pape Jean Paul II de construire la Cité de Mbare relevait de sa préoccupation pour les enfants rwandais.

Sur ce, il a interpellé le personnel enseignant et les parents à bien former ces enfants non seulement pour leur future vie professionnelle mais aussi pour une bonne préparation pour une vie humaine et quotidienne, pour être de bons citoyen et de bons chrétiens. « Dieu, pour agir, a besoin de la nature humaine et c’est cette nature qui est placé dans vos mains », a-t-il dit.

D’après Mgr Smaragde, l’évêque du diocèse de Kabgayi abritant l’école, la naissance de la Cité Nazareth de Mbare a été l’œuvre de la Nonciature et de la Conférence Episcopale du Rwanda. Pour lui, cette Cité est une œuvre de l’Église qui a sa particularité de descendre jusqu’à toucher les personnes les plus souffrantes de notre église. « Ces enfants que vous voyez ici, ce sont les enfants de Jean Paul II, selon son cœur », a-t-il souligné.

Par conséquent, Mgr Smaragde a recommandé pour une présence attentive des éducateurs auprès des enfants. « Éduquer l’enfant actuel, ce n’est pas chose facile. Ce sont de bons enfants, mais qui rencontrent beaucoup de défis éducatifs et de distraction. Je vous invite à être toujours à côté d’eux » a-t-il souhaité.
Il a également demandé aux enfants d’être courageux et actifs, et surtout d’être animés de zèle et d’assiduité dans leurs études et apprendre à vivre en harmonie des uns avec des autres. Il a par ailleurs averti aux enfants que l’éducation reçue dans la Cité de Nazareth est conditionnelle : la discipline, l’application et l’entente mutuelle.

« Nous n’allons pas tolérer l’enfant distrait », a averti Mgr Smaragde Mbonyintege avant d’ajouter : « bien sûr qu’il a besoin du secours de ses pairs, ses parents, et ses éducateurs. Eduquer c’est viser l’objectif. C’est cela le secret de la Cité Nazareth de Mbare qui est la consolation des parents, la joie de l’Eglise et l’espoir du pays »
Au cours de la messe cérémoniale, une centaine d’enfants ont reçu les sacrements d’initiation : le Baptême, la Première Communion et la Confirmation.

La Fondation de la Cité Nazareth de Mbare remonte en 1987. Elle fut l’œuvre de Saint Jean Paul II, par son geste paternel dédié aux enfants orphelins et démunis. Dès l’année 1999, l’école a commencé à accueillir des enfants qui viennent de tous les coins du pays.

Depuis 2009, l’école accueille les enfants au niveau du Tronc Commun. Avec 22 ouvriers qui dispensent les cours, la Cité Nazareth de Mbare compte actuellement 919 enfants, tous les cycles, primaire et secondaire, confondus.

DOCICO